rechercher      
 
 
Dijon, ville d'art et d'histoire

Dijon rejoint le clan des « villes d’art et d’histoire »

Dijon, ville d'art et d'histoireAprès – entre autres en Bourgogne – Autun, Auxerre, Châlon-sur-Saône, Joigny et Nevers, Dijon a obtenu, début janvier, le label « ville d’art et d’histoire ». Un titre mérité. La région dont elle est capitale n’est-elle pas une référence absolue en matière de gastronomie et d’œnologie ? Ce patrimoine, inestimable, est un atout de plus pour une ville dont l’architecture permet de balayer vingt siècles d’histoire, depuis la naissance de Divio.

 

Si le Dijon médiéval a de beaux restes, avec ses maisons à colombages, l’âge d’or de la cité correspond plus précisément au règne des ducs de Bourgogne. Ce sont eux – Philippe le Hardi, Jean Sans Peur, Philippe le Bon et Charles le Téméraire – qui font construire un palais fastueux, aujourd’hui siège du musée des Beaux-Arts et de la mairie. Dans leur sillage, les riches bourgeois de la ville édifient de luxueux hôtels particuliers – tel l’hôtel XVIIe de Voguë. Durant trois siècles, la ville prospère, toute à ses travaux, qui nous permettent aujourd’hui de goûter à tous les styles architecturaux…

 

L’obtention du label « ville d’art et d’histoire » ne changera pas fondamentalement les choses à Dijon, que les touristes fréquentent déjà en nombre, mais elle constitue une étape nécessaire avant l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, à laquelle la capitale régionale, avec Beaune et la côte viticole, postule.

 

Crédit photo : Dijon©Rozenn Guiton

 
 
 
 
feuilles